CHRONIQUE

UNE AGRICULTURE PAYSANNE POUR ASSURER LA PERFORMANCE ECONOMIQUE DES PAYSANS EN COTE D’IVOIRE



L’industrialisation de l’agriculture s’est révélée au cours des années un moyen efficace de massification des rendements agricoles pour répondre aux besoins croissants d’alimentation de la population mondiale. L’exploitation agricole massive qui repose sur plusieurs techniques culturales dont le recours aux pesticides et intrants chimiques a favorisé, sans conteste, une multiplication des productions agricoles et inspiré des modèles extrêmement dynamiques capables d’assurer l’autosuffisance alimentaire pour la plupart des pays. Le paysage agricole ivoirien, à l’instar des autres pays africains, s’inscrit dans cette logique qui vise à rattraper le déficit alimentaire et à faire de l’agriculture une filière compétitive et un potentiel économique et social.

Pourtant, l’exploitation agricole massive entraine au fil des ans la détérioration de la qualité organique des sols, la disparition de certaines ressources de la biodiversité et la pollution de la nappe phréatique du fait de l’usage abusif de pesticides et autres produits chimiques hautement toxiques.

En sus, les intrants chimiques ont un effet sur la qualité nutritionnelle des aliments et pourraient même être une source de nuisances sanitaires à long termes.

Conscient des problèmes que représentent les produits chimiques dans cette filière, plusieurs jeunes entrepreneurs essaient de repenser le système agricole au plan local en proposent des solutions alternatives viables. Daniel Oulaï, jeune « agripreneur » ivoirien croit fermement qu’il faut limiter l’usage des intrants chimiques et promouvoir l’agriculture paysanne classique au sein des populations locales. Pour ce faire, il propose une gestion intégrée de la filière agricole à travers le concept de la grainothèque.

La grainothèque repose en effet sur l’idée de contribuer à la valorisation de la biodiversité génétique locale et la documentation des savoirs et pratiques agricoles endogènes pour assurer la sécurisation de productions, ainsi que leur qualité nutritionnelle face aux pratiques mondialement instaurées.

 

Le système de gestion intégrée implique également l’utilisation des nouvelles technologies pour assurer un meilleur contrôle des facteurs de risques et de  production ainsi que la chaîne de valeurs agricole. Cette approche permet de générer des données fiables qui apportent de la précision dans le mode de culture et aident à préserver la diversité génétique grâce à l’instauration d’une banque de semences paysannes.

 

En clair, Daniel Oulaï propose, à travers l’idée de la gainothèque, des solutions intelligentes pour aller vers une agriculture paysanne aux techniques améliorées du fait de l’usage de nouvelles technologies. Il propose également de procéder aux analyses des données, à la formulation de recommandations avisées pour une meilleure application d’intrants tolérés et une sécurisation des productions agricoles.

 

Rédacteur
Evariste AOHOUI

              ---------------------------------------------------------------------
Biographie
Evariste AOHOUI
Evariste AOHOUI est un jeune ivoirien bien connu dans l’écosystème de
l’économie circulaire en Côte d’Ivoire. Directeur Fondateur de la première
plateforme spécialisée dans la collecte et de démantèlement des déchets
électroniques à Abidjan, Evariste AOHOUI est aussi l’auteur de plusieurs travaux
dont un livre intitulé ‘‘E-déchets et Economie Circulaire en Afrique’’.
Evariste AOHOUI est lauréat de plusieurs distinctions et bourses, notamment le
Study of the US Institute (SUSI) en 2010, le Dakar American Applied Research
Training (DAART) en 2012, le Indian Technical and Economic Cooperation /
Special Commonwealth Assistance Programme (ITEC/SCAAP) en 2014 Fellow
Ashoka, la plus importante organisation mondiale d’entrepreneurs sociaux
depuis 2016 et Médaillé d’argent aux épreuves du Développement Durable
dans le cadre des Jeux de la Francophonie tenus à Abidjan en 2017.

"

"




Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité